Comment faire du storytelling en marketing de contenu?

storytelling marketing de contenuQu’ont en commun toutes les plus grandes marques? Une histoire unique, authentique, brillante et poignante. Seth Godin, gourou du marketing exprime : Marketing is no longer about the stuff you make, but about the stories you tell. Les experts semblent eux aussi faire l’unanimité sur la pertinence d’utiliser le storytelling. Faites-vous partie de cette école de pensée? Qu'est-ce que le storytelling?

Le storytelling est un terme galvaudé que plusieurs utilisent à toutes les sauces pour désigner un contenu présenté sous forme d’histoire. Nous ne sommes pas trop loin de la réponse. Pour y aller plus globalement, c’est une mise en récit qui se construit à partir d’une structure narrative.

Si vous souhaitez vous démarquer et maîtriser cet art, partez en quête grâce aux six étapes suivantes.

1. Communiquez l’âme de votre marque ou de votre entreprise

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi l’histoire de Steve Jobs et de sa marque légendaire a autant marqué les esprits?

La forte symbolique dégagée des produits de la pomme vient en grande partie du fondateur de la marque mythique. Ayant lancé son entreprise dans un garage, Steve Jobs a su conquérir le monde de l’informatique. Certains tracent un parallèle entre l’histoire de la marque et celle d’un conte, en soulignant que Steve Jobs a été viré de sa compagnie et y est revenu vainqueur, pour finalement mourir au combat. D’autres vont jusqu’à comparer le logo de la pomme croquée au fruit défendu de la Genèse.

2. Les 3 piliers du storytelling

Les piliers ont pour fonction d’assurer à la structure une certaine stabilité. Dans le storytelling, ils sont donc les fondations du récit.

Premier pilier : le personnage

Vous pouvez en avoir un ou plusieurs, mais n’abusez pas! Nous verrons un peu plus bas les personnages types que vous pourrez inclure dans votre récit.

Deuxième pilier : le conflit

Sans conflit, il n’y a pas d’histoire. Nous verrons également dans les prochains points de quelle manière on peut créer de la tension.

Troisième pilier : la résolution du problème

À ce chapitre, laissez aller votre imagination! C’est à vous de décider du dénouement… ou peut-être offrirez-vous ce privilège à vos lecteurs?

3. Le héros, un essentiel du storytelling

Le héros de l’histoire, c’est la personne à qui vous la racontez. Vous devrez donc lui donner les armes pour mener sa quête. Comme pour tout contenu, orientez votre rédaction et votre message selon votre persona. Si vous n’en avez pas, ou que vous souhaiteriez plonger ce dernier dans une fontaine de Jouvence, n’hésitez pas à demander un accompagnement professionnel. En étant au fait des freins et des motivations de votre persona, il sera plus facile de déterminer sa lutte et d’en faire le héros de l’histoire.

4. L'entourage de votre héros

Le storytelling ne revient pas à créer des contes de fées. Toutefois, il faut travailler à saisir ce qui fait le succès de ces histoires et l’utilité de chaque élément

Rappelons que votre héros est un pilier, un personnage central. Autour de lui gravitent les personnages secondaires. Parmi ceux-ci, on retrouve le destinateur, soit la personne à qui le héros veut plaire : ce pourrait être votre patron. Le destinataire est la personne à servir, le client, par exemple. Nuançons ces deux principes en faisant intervenir l’espion britannique de Fleming, James Bond. Pour ceux qui s’y connaissent un peu en la matière, M serait le destinateur et la Bond Girl le destinataire.

Poursuivons avec la même analogie. Les adjuvants de James, soit ses alliés, sont la technologie ou tout complice des services secrets britanniques, tandis que ses opposants sont les méchants russes. Finalement, la quête de Bond, son objet convoité, serait de sauver l’humanité.

Bref, aucune nécessité de mettre de l’avant des dragons cracheurs de feu ou d’effleurer les services de renseignements pour façonner une histoire captivante. Un brin d'imagination et une pure compréhension de l’ADN à partager suffisent.

storytelling de contenu

5. Les oppositions binaires

Depuis la nuit des temps, le cerveau tente de comprendre et d’expliquer son environnement. C’est alors qu’interviennent les oppositions binaires. Les notions de vie-mort, de jeunesse-vieillesse, de bien-mal sont des oppositions binaires caractéristiques de la mythologie grecque qui offrent un cadre, une structure et même de la tension, ce qui favorise l’attention.

Pensez à créer des contrastes, des écarts.

L'affrontement entre le personnage principal et l’ennemi, un peu comme celui entre le héros et le vilain, est une bonne façon d'incorporer cette notion à votre narration. L’éternel duel entre Mac et PC est l’exemple parfait de ce principe.

Le storytelling devient de plus en plus simple. Trouvez-vous?

6. Quels contenus pour faire du storytelling?

Avec une créativité fertile, tout type de contenu peut profiter des principes du storytelling. De l’article de blogue à l’étude de cas en passant par les présentations, tout format d’offre de contenu s’y prête!

En variant les formats du contenu offert, assurez-vous de sélectionner les principes qui sont adaptés à votre support et à votre canal. Pour une publication Facebook et un article de blogue, vous risquez de faire un tri différent des éléments présentés dans cet article.

 

Souhaitez-vous inscrire votre entreprise dans l'histoire? Assurez une synergie entre le message livré et le format du contenu choisi pour des résultats optimaux. Si vous êtes prêt à passer à l'action, obtenez une rencontre avec un expert en inbound marketing. Il se fera un plaisir d'être un adjuvant dans votre quête. À suivre..

evaluation marketing gratuite

Commentaires
0