Comment faire votre pitch de vente: 6 étapes pour bien réussir!

pitch de venteAh, les fameux pitchs de vente : que vous soyez un présentateur aguerri ou un vendeur qui en est à ses premières armes, présenter un nouveau projet à des investisseurs ou vendre vos services à un nouveau client est toujours un peu angoissant! Ceci étant dit, vous savez qu’il vous suffit d’avoir une structure de présentation bien articulée pour vous sentir beaucoup mieux et plus confiant. Pensez-vous maîtriser l’art de créer des pitchs convaincants, armes essentielles pour attirer de nouveaux clients? Que vous répondiez à cette question par oui ou par non, on vous présente 6 étapes pour bien réussir votre pitch de vente et communiquer comme un vrai pro!

Le pitch de vente selon Phil Waknell - la méthode « POST-IT »

Avez-vous déjà entendu parler de Phil Waknell? Ce fin connaisseur du monde de la communication et du marketing est également l’un des premiers experts européens de la présentation en entreprise! Cofondateur de Ideas on Stage, une agence spécialisée dans l’art d’inspirer les entrepreneurs à créer les meilleures présentations possibles, Phil Waknell propose une approche unique : la méthode « POST-IT ». Sous cet acronyme bien simple se cachent 6 points à considérer lorsque vous devez présenter un nouveau projet à un client ou à un investisseur.

1. P pour « problème » : quel est le problème de votre prospect?

D’abord et avant tout, votre pitch de vente sert à répondre au besoin de votre client potentiel… et ce besoin est, la plupart du temps, engendré par un problème bien précis. Ce problème devrait constituer la source même de votre présentation : il est donc essentiel pour vous de le mentionner durant le processus.

2. O pour « opportunité du marché » : quelles sont les conséquences du problème?

Le problème duquel vous venez de parler a forcément laissé un vide dans le marché, créant ainsi une véritable opportunité. C’est là que votre projet entre en scène! Vous devez montrer tout votre enthousiasme à l'égard du problème à régler et faire valoir que la solution que vous avez à proposer représente une véritable opportunité de marché pour les investisseurs.

3. S pour « solution » : quelle est votre proposition pour résoudre le problème?

Voilà le point central de votre pitch : présenter votre projet, et dire comment il permettra de répondre au besoin de votre client potentiel. Quelle forme prend votre solution? Un service, un produit? Donnez les détails essentiels, ceux qui sont les plus susceptibles d’intéresser votre auditoire.

4. T pour « temps » : où en est votre projet, et comme se situe-t-il dans le temps?

Parvenir à situer votre projet dans le temps peut être un véritable atout pour votre futur client ou investisseur. Même si votre projet est absolument incroyable et qu’il peut répondre à une problématique importante, si sa durée de réalisation projetée s’avère trop longue, il pourrait ne pas être sélectionné. Aussi, à quelle étape en êtes-vous lors de la présentation? Votre projet est-il déjà en branle? N’avez-vous qu’une maquette ou un prototype à offrir? Ou, au contraire, est-ce que votre produit ou service a déjà fait ses preuves auprès de nombreux autres clients? Cela permettra à votre auditoire de mieux évaluer la situation.

5. I pour « investissement » : quels sont les chiffres à considérer?

C’est le moment de parler chiffres. Si vous présentez un projet à des investisseurs, de quelle manière avez-vous l’intention de le financer? Combien d’argent aimeriez-vous récolter? Si, au contraire, vous présentez vos services à un client potentiel, combien d'argent ce dernier devra-t-il investir s’il décide de faire affaire avec vous? Dans un cas comme dans l’autre, il est important de discuter ouvertement de l’investissement nécessaire.

6. T pour « team » : qui sont les membres de votre équipe?

Afin de conclure votre présentation en beauté, n’hésitez pas à parler de votre équipe, des gens qui travailleront à vos côtés tout au long de votre projet, ou qui s’occuperont de fournir le service que vous avez présenté! Une équipe spécialisée et unie inspire davantage confiance et permet à votre auditoire de savoir exactement à quoi s’attendre s’il décide de faire affaire avec vous.

Repenser votre approche visuelle

Utiliser la méthode « POST-IT » pour votre pitch de vente, c’est bien, mais avec un support visuel adéquat, c’est encore mieux! Justement, aviez-vous pensé au support visuel que vous aimeriez utiliser? En effet, si l’on se souvient mieux de ce que l’on voit que de ce que l’on entend, encore faut-il que votre support visuel rende service à votre présentation. Si les diaporamas PowerPoint ont toujours la cote, sont-ils pour autant la meilleure façon de vendre votre projet?

Si vous décidez d’utiliser un support visuel, assurez-vous qu’il complémente votre propos, mais qu’il ne le remplace pas. Il doit aussi permettre à votre auditoire de mieux comprendre ce dont vous parlez, en apportant des précisions supplémentaires (graphique, photo, statistiques, etc.) à votre présentation!

Suivez les 6 étapes de la méthode de Phil Waknell; vous vous assurerez d’obtenir un pitch de vente bien complet… et d’acquérir encore plus de clients! Pour une entreprise encore plus performante, misez sur la synergie entre les ventes et le marketing. Apprenez-en davantage en téléchargeant notre guide!

New call-to-action

Commentaires
0